Exemple de lettre de demission

Le salarié qui entend volontairement quitter son emploi ce soit doit présenter sa démission par écrit à son employeur, soit par lettre remise en mains propres, soit par lettre recommandée avec accusé de réception. Les conventions collectives fixent la forme et aussi la durée du préavis, dont il faut tenir compte pour ne pas encourir de pénalités de la part de l’entreprise.

Exemple de lettre de demission

modele lettre demission

Modèle de lettre de démission simple

Nom et prénom

Adresse

Ville code postal

Nom de l’entreprise

Adresse de l’entreprise

Lieu et date

Objet : Lettre de démission

Madame, Monsieur

Je vous informe par cette présente lettre, mon intention de démissionner de mon poste de [nom du poste] que j’exerce au sein de la société depuis le [date d’embauche].

[Dans le cas du respect de préavis] Le contrat de travail prévoyait un préavis de [xx mois] que je compte respecter. La fin de mon contrat est donc prévue pour le [xx/xx/xxxx]

[Dans le cas de la suppression du préavis] Le contrat de travail prévoyait un préavis de [xx mois], cependant je ne souhaite pas l’effectuer et souhaite quitter l’entreprise le [xx/xx/xxxx], date de réception de ma lettre de démission, et ainsi mettre un terme à mon contrat de travail. Merci de bien vouloir me confirmer votre accord concernant la dispense de mon préavis.

Merci de bien vouloir me remettre un certificat de travail, une attestation Pôle Emploi ainsi qu’un reçu pour solde de tout compte, lors du terme de mon contrat de travail.

Je vous prie d’agréer, [Madame/Monsieur], l’expression de mes sincères salutations.

Le [date du jour], A [lieu]

Signature

Créer ma lettre de démission

Comment écrire une lettre de démission ?

Pour bien rédiger une lettre de démission, celle-ci doit contenir tous les éléments nécessaires pour qu’elle soit valable. Si vous ne vous sentez pas en mesure de rédiger une bonne lettre, vous pouvez toujours demander de l’aide à un ami ou même à un professionnel, même si dans la pratique, mieux faut le faire par soi-même.

Alors, que faut-il écrire dans la lettre de démission ?

Comment rédiger une lettre de démission pour un départ volontaire? Dans la lettre, le salarié doit indiquer les raisons pour lesquelles il a l’intention de quitter l’entreprise, tout en évitant de le faire avec un ton polémique ce qui n’aurait finalement pour effet que d’exacerber les relations avec l’employeur (si elles n’ont pas déjà été dégradées par des situations antérieures).

Si l’on a de bonnes relations avec son employeur, le ton peut aussi être poli, en incluant éventuellement dans la lettre des expressions telles que « merci pour le temps passé dans votre entreprise, etc… ».

Dans tous les cas, le ton doit être poli et formel. Ne vous plaignez jamais, n’utilisez jamais la lettre de démission pour vous défouler, car ce n’est pas le bon support pour aborder d’éventuels problèmes.

Le contenu de la lettre de démission

Pour que la lettre de démission soit considérée comme valable, elle doit contenir

  • les données d’identification du salarié (nom, prénom, adresse),
  • les références de l’employeur,
  • l’intention de quitter volontairement le lieu de travail,
  • le contrat de travail (CDD ou CDI),
  • la date d’effet,
  • la date de la dernière date de présence dans l’entreprise,
  • la date d’envoi ou de remise en main propre de la lettre de démission,
  • la signature du salarié et l’espace réservé à la signature de l’employeur pour accepter la démission.

Lettre de démission : qu’est que le préavis ?

Comment rédiger une lettre de démission, alors ? Nous venons de recommander de garder un ton respectueux et formel. Si la relation avec l’employeur n’est pas bonne, il est conseillé d’être ferme, mais jamais grossier. Cela est d’autant plus conseillé dans les cas où la démission est présentée sans préavis.

Le délai de préavis est inscrit dans la loi. Attention, le non-respect du préavis implique immédiatement une rupture de contrat qui, à ce titre, peut être sanctionnée par l’employeur, s’il le souhaite, pour un montant égal au salaire journalier dû au salarié pour les jours de préavis manqués.

Par conséquent, pour éviter un litige dû à un non-respect du préavis, il faut au moins avoir le bon sens de rédiger une lettre aussi polie que possible, afin de ne pas agacer davantage l’employeur et peut-être l’inciter à fermer les yeux sur votre erreur.

Pas de problème, en revanche, si l’absence de préavis résulte d’un comportement ou d’une omission de l’employeur, de nature à avoir rendu la relation de travail non procrastinable, dans le cadre de la réglementation.

rediger une lettre

Les 2 Types de lettres de démission

Bien que les bonnes manières veulent que vous démissionniez en donnant à votre employeur un préavis de quelques jours, pendant lequel il peut réorganiser l’entreprise et chercher un autre employé, il y a des cas où vous pourriez vouloir quitter votre emploi du jour au lendemain.

Vous pouvez le faire, vous en avez parfaitement le droit, mais il vous faut un motif valable et une lettre écrite ou encore un mail avec accusé de réception est nécessaire et toujours obligatoire.

Si vous ne savez pas comment rédiger une lettre de démission pour rompre votre contrat de travail en CDI ou même en CDD (sous certains motifs), vous pouvez télécharger gratuitement un template sur notre site. Il peut servir d’exemple ou de modèle pour votre lettre de démission CDD et CDI.

Un conseil universel, comme nous l’avons déja mentionné en début d’article et que chacun devrait suivre, pour ne pas s’engager dans des discussions inutiles avec son employeur, est d’éviter de profiter du moment de la démission pour communiquer tout ce qui, au fil du temps, ne vous a pas plu. Une « démission agressive » pourrait en quelque sorte compromettre votre future carrière professionnelle. Ne vous laissez donc pas emporter par vos émotions et gardez vos rancœurs, elles ne vous apporteront jamais rien de bon !

Mais examinons maintenant de plus près les types de lettres de démission utilisées par les employés qui décident de changer de carrière professionnelle.

La lettre de démission avec préavis

Les conventions collectives des entreprises stipulent en général que les démissions prennent effet le 1er ou le 16e jour du mois.

Il est conseillé de se conformer à ces règles d’usages, sinon votre patron peut déduire de votre salaire un montant égal au salaire que vous auriez reçu pendant la période de préavis.

Ne sous-estimez donc jamais cet aspect car, dans 99 % des cas, l’envoi d’une lettre de démission avec préavis vous garantira une résiliation paisible et sans problème avec votre contrat CDI en cours.

Vous devez également savoir que dans le cadre d’un contrat de travail en CDD, normalement le salarié est tenu d’honorer son contrat et donc ne pas remettre de mettre démission, sauf pour motifs impérieux : maladie, décès, déménagement, proposition d’un contrat en CDI ou encore motif légitime.

Lettre de démission pour motif légitime

Ce type de lettre de démission pour motif légitime ne prévoit pas de préavis. Mais attention, comme elle le laisse à penser explicitement, vous ne pouvez pas l’utiliser s’il n’y a pas de raisons valables.

Vous devez considérer que ce type de lettre de démission est conçu pour les travailleurs qui doivent rompre leur contrat de travail dans les plus courts délais. Il doit toujours donc y avoir des raisons très sérieuses qui font qu’il vous est impossible de poursuivre votre profession actuelle.

Autrement dit, vous êtes donc obligé d’indiquer dans la lettre de démission, le motif de votre départ . Dans certains cas, le responsable de la cessation de la relation de travail est votre supérieur ou l’entreprise et non vous (ce qui, entre autres, vous donnera également la possibilité de faire usage de l’indemnité de préavis).

Quelles sont les justes causes pour lesquelles vous pouvez écrire une telle lettre et réitérer votre intention de ne pas donner de préavis ? Premièrement,celles identifiées par la jurisprudence. Elles vont du harcèlement sexuel au mobbing, du non-paiement des salaires, de la dégradation objective des conditions de travail aux demandes de services illégaux. Bref, une cascade de situations désagréables et dégradantes dans lesquelles il vaut mieux espérer ne jamais se retrouver !

Que puis-je faire si ma démission n’est pas acceptée ?

La démission est un acte unilatéral caractérisé par son caractère volontaire et, par conséquent, elle ne peut pas être rejetée, refusée ou non acceptée, car dans tous les cas, elle doit atteindre son objectif et, par conséquent, la relation de travail doit prendre fin à la fin de la période de préavis prévue.

Attention, lorsque la lettre de démission pour motif légitime n’est pas acceptée, le recours à un avocat est indispensable.

Lettre de démission sans préavis : c’est quoi ?

Si vous êtes en bons termes avec votre employeur ou le chef du service du personnel, vous pouvez envisager une lettre de démission sans préavis. Normalement, cela se produit lorsqu’un nouvel emploi vous est proposé ou lorsque des raisons personnelles surviennent et vous obligent à vous retirer immédiatement de tous vos engagements professionnels (évidemment, dans ce cas, le licenciement volontaire serait un dernier recours et avant d’en arriver là, envisagez de préférence un congé ou un travail à temps partiel qui permettrait de décaler une reprise du travail dans le temps).

Dans ce cas, le versement de l’indemnité de départ peut faire l’objet d’une négociation. Lorsque les relations sont réellement amicales, l’employeur ne conservera généralement pas l’argent correspondant au délai de préavis. Sinon, ce montant sera déduit de votre dernier salaire.

Modèle de lettre de démission sur internet

Vous trouverez très facilement sur notre site des modèles et templates de lettre de démission pour tous types de contrat de travail : CDD et CDI.

Un modèle de lettre de démission est déjà pré-structuré et vous n’aurez finalement qu’à remplir les rubriques manquantes et les informations demandées.

En pratique, la lettre de démission CDD ou lettre de démission CDI n’est pas soumise à une quelconque obligation dans sa forme. Néanmoins, comme, nous venons de vous l’expliquer dans cet article, elle doit toujours être rédigée en fonction de la convention collective de votre entreprise ou encore de notifications éventuelles stipulées dans votre contrat. Ensuite, le bon sens et un minimum de politesse font le reste…