Faire son CV pour la Suisse

Avec son faible taux de chômage (2,7) et ses nombreux avantages salariaux, la Suisse accueille de plus en plus de professionnels provenant des pays francophones notamment la France. Le CV étant l’une des pièces maîtresses pour postuler à un emploi, il est important de le rédiger en tenant compte des attentes et exigences du pays recruteur. Si vous êtes à la recherche d’un travail, suivez nos conseils pour créer un CV Suisse dans les normes.

Créer mon CV

modele cv suisse

Créez votre CV maintenant

à l'aide de notre éditeur en ligne





Voir plus de modèle CV


Le CV suisse, en quelle langue le rédiger ?

La Suisse compte 4 langues officielles l’allemand suisse, le français, l’italien et le romanche. Si vous voulez postuler d’une manière spontanée, renseignez-vous sur les usages linguistiques de votre entreprise cible pour connaître leur langue de travail. Si par contre vous répondez à une offre d’emploi, écrivez votre CV dans la langue employée dans l’annonce.

Les spécificités d’un CV suisse par rapport à un CV français

En termes de structure, le CV suisse est aussi classique et synthétique que d’autres CV européens. Il comporte toutefois quelques différences notables comparées au CV français. Contrairement en Hexagone où un CV ne doit normalement pas dépasser 1 page, la Suisse permet d’aller au-delà (2 ou même plus) suivant le nombre d’années d’expérience du chercheur d’emploi surtout s’il évolue dans un domaine technique.

Attention si vous postulez à Genève, tenez-vous-en à la longueur requise pour le CV français, puisque cette zone compte beaucoup de recruteurs français ou anglo-saxons. La nationalité doit également figurer sur les informations personnelles (pour le permis de travail) ainsi que l’indicatif national de votre numéro de téléphone. Aussi les recruteurs suisses accordent beaucoup d’attention à la rubrique  » Compétences». Veillez à valoriser votre savoir-faire et vos réalisations personnelles davantage que vos diplômes.

La structure d’un CV suisse

Un CV suisse basique comprend:

  1. Une partie « informations personnelles » : Sur ce champ, il faut indiquer votre nom et prénom, votre nationalité, votre adresse, vos coordonnées (numéro de téléphone, adresse e-mail…), votre permis de conduire et le type de votre permis de travail si vous en avez.
  2. Une partie « Compétences » : Définissez clairement et mentionnez les compétences clés qui correspondent au profil recherché par l’employeur. Ne les confondez surtout pas avec les tâches que vous avez eu à réaliser dans vos précédents emplois.
  3. Une partie « expérience professionnelle » : Commencez de l’expérience la plus récente à la plus ancienne en précisant les dates d’arrivée et de départ, le nom de l’entreprise, le poste occupé et les rôles et missions assignés.
  4. Une partie « Formation » : C’est dans cette rubrique que doivent apparaître les formations  suivies et les diplômes obtenus présentés en commençant du plus élevé au plus petit.
  5. Une partie « Langues et Informatique » : Précisez en détails vos connaissances linguistiques et votre niveau en informatique.
  6. Une partie « loisirs » (non obligatoire) : Autres mentions facultatives

En plus des informations basiques, les Suisses apprécient bien les CV avec un titre ou la description du projet personnel avec les objectifs de carrière.

Les références peuvent également être mentionnées. Il peut s’agir aussi bien d’anciens employeurs que d’autres relations de travail comme les partenaires ou les clients. En général, 2 ou 3 suffisent.

Et enfin, un CV suisse s’accompagne souvent d’une photo même si cette dernière n’est pas obligatoire. Veillez toutefois à choisir une image classique et professionnelle.

Traduisez votre CVFaites traduire votre CV en Anglais

  • Traducteur anglophone certifié
  • Livraison de votre CV en 24h